Passer le lien

Les coliques de bébé

Les coliques de bébé

Les coliques du nourrisson apparaissent généralement entre ses 3 semaines et ses 5 mois. Il s’agit d’un phénomène tout à fait normal, bien qu’impressionnant, qui est lié au développement du microbiote et de la flore intestinale. Les crises de pleurs surviennent en général aux mêmes moments de la journée et cela pendant environ 3h/jour, 3 jour/semaine pendant 1 semaine. 


En plus des pleurs, les coliques peuvent s’accompagner de certains signes distinctifs, bébé peut : 

  • serrer les poings et devenir rouge
  • raidir ses jambes et les ramener vers son ventre 
  • avoir des gaz et le ventre dur 
  • arquer le dos
  • refuser la tétine 
  • ne pas réussir à se calmer

Nous sommes conscients que les coliques sont des problèmes récurrents chez les bébés, source de nuits agitées et de pleurs. Nous avons donc à cœur de vous partager nos conseils qui, nous l’espérons, vous permettront de soulager votre bébé. 


  • Une douce chaleur sur son bidou
  • Vous pouvez utiliser une bouillotte tiède enveloppée dans un tissu et la déposer sur son ventre. Assurez-vous que la température n’est pas trop chaude pour votre bébé et ajustez-la bien pour une utilisation optimale.


  • Tout plein de câlins
  • Votre bébé a besoin de réconfort et votre présence le rassure. Faites-lui des câlins, promenez-le. Vous pouvez le positionner à plat ventre sur votre avant-bras, sa tête au niveau de votre coude en laissant pendre ses bras et ses jambes des deux côtés, pour l’installer confortablement.


  • Rester sereins
  • Une atmosphère stressante peut accentuer les symptômes de la colique. Ce n’est pas toujours facile, mais il est important de faire preuve de sérénité: il le ressentira et sera apaisé. Préférez un environnement calme avec une légère lumière. 


  • Manger souvent et mieux...
  • La faim pouvant être cause de pleurs, augmentez la fréquence de son alimentation. De plus, prenez soin de diminuer la quantité de lait et évitez les aliments qui favorisent la formation de gaz, tels que les brocolis, les choux ou encore les salades.


  • ...Mais aussi plus lentement
  • Prenez tout le temps nécessaire pour nourrir votre bébé. Cela aide son corps à mieux assimiler les aliments, réduisant ainsi les risques de gaz qui sont source de douleurs et donc de pleurs.


  • La solution tétine
  • Le fait de sucer peut l’aider à se calmer. Si vous l’allaitez, nous vous conseillons une tétine à bout rond. Si vous lui donnez le biberon, la tétine anti-aérophagie est recommandée.

     

  • Le rot après la tétée
  • Afin de pallier l’inconfort de l’air ingurgité pendant la tétée, le rot est un mécanisme physiologique qui permet de libérer cet air et de réduire ainsi les douleurs. 


  • Masser son bidou
  • N’hésitez pas à lui masser doucement le ventre avec une huile adaptée aux peaux de bébé dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous devez cependant attendre une demi-heure après le repas avant de le faire.


  • Donner un bain chaud 
  • Aidez votre bébé à mieux dormir en lui donnant un bain chaud (95°F à 99 ºF). Vous pouvez également mettre une musique de fond qui pourra apaiser son anxiété et le calmer.




    En somme, face à de telles crises de pleurs, il est normal de se sentir éprouvé, impuissant ou en colère. Il faut que vous vous rappeliez qu’il s’agit d’un phénomène répandu et temporaire qui ne nuit pas au développement de votre enfant. Ces émotions ne font pas de vous de mauvais parents, il est tout de même important de ne pas s’emporter. 

    Si les symptômes persistent, que les crises ne diminuent pas après 4 mois, pensez à consulter un médecin. 

    Lire la suite

    Pourquoi le temps sur le ventre est-il important ?

    Pourquoi le temps sur le ventre est-il important ?